Souvenirs : Le Mal des transports (1990 ?)

Souvenir précédent

Comme le souvenir précédent, celui-ci est difficile à dater pour plusieurs raisons. Parce qu’il concerne en fait plusieurs traversées de la Manche, allers et retours, parce que je pense, mais je n’en suis pas certain, que ça a débuté dès le premier voyage, et parce que je ne suis pas tout à fait sûr non plus de la date de ce premier séjour au Royaume-Uni. Ce qui est certain (et encore), c’est qu’on était en pleine « Batmania » (le film est sorti en France en septembre 1989), que mon frère y a acheté le médiocre Ghostbusters II (daté de 1989 sans plus de précision), notre troisième jeu sur Atari ST qu’il finira par effacer par mégarde – sans doute en essayant de le copier… – et surtout que ce souvenir concerne avant tout la borne d’arcade de Mercs, sorti au printemps 1990. En outre, je crois y avoir acheté Fortress of Fear sur Game Boy qui date de 1990 également, mais c’était peut-être lors d’un séjour suivant. En tout cas, tout a démarré par une difficile traversée de la Manche en ferry. Pour ceux qui n’ont jamais pris de bateau, le tangage (et donc le mal de mer qui va avec) est intimement lié au temps qu’il fait et, comme mon père avait tendance à éviter la pleine saison estivale pour nos départs en vacances, et que la Grande Bretagne n’a jamais été réputée pour son climat ensoleillé, vous imaginez bien que ce trajet était le plus souvent un calvaire pour mon frère et moi, déjà sujets au mal des transports en voiture…

Le tout premier voyage a de loin été le pire ; je crois que nous étions tous les cinq malades… Du moins jusqu’à ce que mon frère et moi tombions sur la borne de Mercs en nous promenant sur le ferry. Le run and gun était bien plus impressionnant que la plupart des jeux du genre, truffé de détails comme les animations des ennemis brûlés au lance-flammes – oui, dit comme ça, ça fait peur – et il était carrément jouable à trois en même temps ! À moins que l’on ait recroisé la borne au retour, il me semble donc que c’est dès la première traversée que nous avions demandé une pièce pour y jouer, tandis que mes parents et ma sœur restaient penchés sur la barrière du pont afin d’éviter tout incident malencontreux… Or nous nous sommes rendu compte que nous n’étions plus malades quand nous jouions ! Ainsi, à chacune de nos traversées suivantes, on empruntait « pour raison médicale » le sac de livres sterling et on ne le rendait, bien plus léger, qu’à la fin du voyage après l’avoir passé dans la salle d’arcade. C’est à ces occasions que j’ai découvert des jeux comme le beat ’em up The Simpsons (1991), les jeux de combat World Heroes (1992), Virtua Fighter (1993) et quelques autres, même si mes souvenirs de jeux d’arcade sont aussi liés à la Fête des Loges de Saint-Germain-en-Laye. Et lorsque mon frère a racheté sa Mega Drive à un ami en 1991 (le même Jérôme qui avait un Atari ST il me semble), nos deux premiers jeux étaient Quackshot et Mercs !

Publicités

3 commentaires

  1. Ces fameux trajets en Ferry…
    Ça existe encore des bornes d’arcades dans ces transports ? As-tu garder ce rituel lors d’éventuels trajets en ferry ? (si tenté que des bornes existent encore…)
    Je m’en souviens pour ma part, c’était en classe de vacances, avoir joué à SF2 ! Le pied !

    1. Non, en fait on est allé plusieurs fois en Angleterre et une fois au Pays de Galles jusqu’au milieu des années 1990, et je n’ai donc pas eu l’occasion de reprendre le ferry depuis. Donc j’ignore s’il y a encore des bornes dedans… En plus, depuis que le tunnel existe…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.