Mois: mai 2019

Souvenirs : L’invraisemblable vérité (octobre 1996)

Souvenir précédent

Mission : Impossible (1996)Suivant mon planning approximatif et évolutif, ce souvenir devait être l’avant-dernier mais il risque hélas d’être mon dernier article de blog tout court pour un certain temps… Cependant, son thème tombe du coup assez bien, déjà parce que Brian De Palma est mon réalisateur préféré et que je l’ai réellement découvert avec Mission : Impossible (1996), mais aussi parce qu’il me permet d’évoquer des souvenirs bien plus anciens, auxquels j’aurais pu d’ailleurs consacrer des articles qui n’auraient toutefois pas collé à ce format. En effet, tout remonte à un traumatisme d’enfance qui me semblait avoir eu lieu quand j’avais environ trois ans, car je crois que c’est à partir de cet âge que j’ai eu des difficultés à m’endormir pendant pas mal d’années, mais je n’en suis plus très certain. Dans mon souvenir, j’avais vu à la télévision un homme face à son miroir enlever peu à peu des parties de son visage pour révéler une apparence monstrueuse, ce qui fait évidemment penser (hormis la fin) à une scène de L’Homme qui venait d’ailleurs (1976) avec David Bowie. Mais je me rappelle aussi que mon frère avait parlé de la série La Cinquième Dimension, et après recherches, j’ai fini par trouver l’épisode A Day in Beaumont (réalisé par le Français Jeannot Szwarc) qui ne colle pas parfaitement non plus, même si ces arrachages de masques m’auraient forcément traumatisé. Le souci est qu’il n’a été diffusé aux États-Unis qu’en avril 1986, et j’ai sans doute pu avoir vu avant ça la mini-série V (1983) où l’on trouve aussi une scène dérangeante d’un extra-terrestre qui arrache lentement la peau de son visage…

Lire la suite

Publicités

Souvenirs : Les rêves brisés (fin 1995)

Souvenir précédent

Dans mon article consacré à la TNA/Impact Wrestling, je racontais que j’avais découvert cette compagnie en cherchant ce qu’était devenu Goldust. Je l’avais d’abord retrouvé à la WWE quand je m’étais remis au catch en 2002, alors qu’il venait juste de revenir de la défunte WCW, mais il est finalement reparti fin 2003. Or quand j’ai commencé à suivre la TNA au printemps 2005 (je crois), même si j’ai vu quelques pay-per-view rétrospectivement, c’était un peu trop tard puisqu’il venait de quitter la compagnie… avant d’y revenir en 2007. Le bougre a en effet beaucoup bougé, puisqu’il vient de terminer son cinquième (!) run à la WWE pour rejoindre l’AEW de son frangin ! Et s’il m’a beaucoup marqué, c’est qu’il a sans doute été le premier catcheur dont je suis devenu fan, ayant assisté à ses débuts. Une découverte tardive, donc, mais avant que Nulle par ailleurs ne démocratise l’esprit Canal au milieu des années 1990 justement, beaucoup de gens (dont ma famille) avaient tendance à oublier que la chaîne avait des programmes en clair. Donc jusque-là, ma perception du catch se limitait aux pubs pour les jeux dans les magazines, et surtout à mes séjours au Royaume-Uni puisque la discipline y était bien plus populaire. Je me souviens y être resté bloqué sur un PLV d’Ultimate Warrior, catcheur certes médiocre mais qui ressemblait à un Maître de l’univers en vrai.

Lire la suite