Mois: juin 2019

Sainte pop

Propaganda

J’avais finalement oublié de le dire dans ma sélection précédente, mais l’une des raisons pour laquelle il y a souvent confusion entre new wave et synth pop, c’est surtout que les amateurs d’un genre sont souvent ceux de l’autre, dont moi bien sûr. Donc même si ça me hérisse le poil d’entendre Depeche Mode rattaché à la new wave, ça ne m’empêche pas d’adorer ce groupe et je vous propose donc cette fois une sélection de synth pop encore plus généreuse (vingt titres) mais, comme le genre est autrement plus connu, j’ai essayé de dénicher des groupes et/ou des titres moins évidents… Quitte à brouiller les pistes avec le seul morceau de The Human League accompagné de guitare, et j’aurais peut-être mis Theme For Great Cities dans ma sélection précédente s’il y avait eu des paroles ! Il est du reste naturel que les premiers morceaux de la liste sonnent encore new wave, puisque la synth pop devient véritablement un « phénomène » vers 1982. Je me suis aussi efforcé de ne pas trop partir dans le disco-rock ou la dance, même si je ne ferai probablement pas de troisième partie.

Lire la suite

Publicités

Ma Nouvelle Vague

Joy Division

Je profite d’un rare moment de libre de plus d’une demi-heure pour publier un article rapide, et sur la musique pour changer. Je me suis d’ailleurs fait la réflexion récemment que j’aurais pu écrire un ou deux « souvenirs » musicaux, même si ça aurait peut-être été embarrassant… Mais il faut dire aussi que j’ai été un peu refroidi par le genre quand j’ai réalisé à quel point les vidéos pouvaient disparaître rapidement. Enfin bref, comme d’habitude, j’en profite aussi pour faire la leçon car, même si les genres sont difficiles à définir quel que soit le domaine, et finalement assez subjectifs et vains, il y a quand même une confusion assez claire entre new wave et synth pop, au point qu’elle semble aujourd’hui formalisée ; « au départ la new wave était similaire au punk rock [et] elle a engendré d’autres genres [dont] la synth pop » lit-on sur Wikipedia. En fait le terme est employé en musique dès le début des années 1970 avec le Velvet Underground, mais revient surtout fin 1976 pour le différencier du punk, avec des groupes comme Buzzcocks. Il s’essouffle aux alentours de 1982 avec l’explosion de la synth pop menée par Gary Numan, mais le temps que ces phénomènes touchent d’autres pays, et sachant que les États-Unis avaient une définition différente (plus pop) de la new wave (Talking Heads, Blondie), ça a brouillé les cartes. Je vous conseille en tout cas de jeter un œil (ou plutôt une oreille) à la compilation Collectorama New Wave ; vous serez sans doute surpris.

Lire la suite