Mois: mars 2016

Stuart Gordon, le turbulent des fluides

Stuart Gordon

Comme je le disais dans mon précédent article, je suis à cours de sujets hormis une parodie de chanson très private joke et un article polémique sur le « bon sens », et je suis mal à l’aise avec les deux pour des raisons différentes… Et comme j’entends toujours autant « beat them all » et des conneries sur la 3D autour de moi, je dois bien me rendre à l’évidence ; je suis inaudible et il est triste que les gens qu’on écoute le plus (#Kanye) ne soient pas forcément ceux qui ont quelque chose à dire… Fin 2009, je me lançais dans l’écriture de deux livres en simultané : un recueil de nouvelles et un livre sur le réalisateur Stuart Gordon. L’idée était qu’en menant deux projets en parallèle, je conserverais forcément de l’intérêt pour au moins l’un des deux ; et ça s’est plutôt vérifié. Mais j’ai surtout donné la priorité aux nouvelles, que j’ai envoyées à un éditeur en février 2014 et qui sont restées dans ses tiroirs – c’est une longue histoire – près de deux ans, et sans succès. Or à un moment donné, je m’étais demandé si ça n’aurait pas été intéressant de « sacrifier » une nouvelle en la publiant sur ce blog. Mais j’ai beaucoup hésité sur le candidat, puisqu’il fallait choisir l’une des histoires les plus efficaces, mais pas forcément la meilleure afin de préserver l’ensemble…

Lire la suite

Publicités

Quelques erreurs de prononciation classiques en anglais

Le Goût des autres (2000)

« the… »

Mon dernier article remonte déjà à la mi-décembre, et il est passé inaperçu même s’il faut que j’arrête de publier les week-ends d’attentats ou les jours de sortie de Star Wars… Entretemps, j’ai bien eu quelques idées mais je crains que certaines ne soient trop polémiques ou à l’inverse trop débiles (et en plus très private joke). Mais à force d’entendre « Ralph Finesse » (le fils caché de Louis de Finesse ?) dans l’horrible bande-annonce française d’Ave, César !, je me suis dit qu’il serait grand temps de profiter de ce blog pour tenter de corriger quelques erreurs de prononciation courantes en anglais… Cela me gêne de faire la leçon, mais je ne comprends pas bien comment certaines fautes peuvent perdurer à l’heure où il est très facile, grâce à Internet, de connaître la prononciation d’un mot dans n’importe quelle langue ! Encore un problème de curiosité j’imagine… J’espère donc que vous ferez vous-mêmes quelques recherches la prochaine fois. Moi-même j’en découvre tous les jours – j’ai appris il y a quelques jours que le « e » de Jessica Lange est muet ! – et si ça peut vous déculpabiliser, sachez que j’ai entendu des Américains commettre certaines des erreurs ci-dessous…

Lire la suite