Musique

Sainte pop

Propaganda

J’avais finalement oublié de le dire dans ma sélection précédente, mais l’une des raisons pour laquelle il y a souvent confusion entre new wave et synth pop, c’est surtout que les amateurs d’un genre sont souvent ceux de l’autre, dont moi bien sûr. Donc même si ça me hérisse le poil d’entendre Depeche Mode rattaché à la new wave, ça ne m’empêche pas d’adorer ce groupe et je vous propose donc cette fois une sélection de synth pop encore plus généreuse (vingt titres) mais, comme le genre est autrement plus connu, j’ai essayé de dénicher des groupes et/ou des titres moins évidents… Quitte à brouiller les pistes avec le seul morceau de The Human League accompagné de guitare, et j’aurais peut-être mis Theme For Great Cities dans ma sélection précédente s’il y avait eu des paroles ! Il est du reste naturel que les premiers morceaux de la liste sonnent encore new wave, puisque la synth pop devient véritablement un « phénomène » vers 1982. Je me suis aussi efforcé de ne pas trop partir dans le disco-rock ou la dance, même si je ne ferai probablement pas de troisième partie.

Lire la suite

Ma Nouvelle Vague

Joy Division

Je profite d’un rare moment de libre de plus d’une demi-heure pour publier un article rapide, et sur la musique pour changer. Je me suis d’ailleurs fait la réflexion récemment que j’aurais pu écrire un ou deux « souvenirs » musicaux, même si ça aurait peut-être été embarrassant… Mais il faut dire aussi que j’ai été un peu refroidi par le genre quand j’ai réalisé à quel point les vidéos pouvaient disparaître rapidement. Enfin bref, comme d’habitude, j’en profite aussi pour faire la leçon car, même si les genres sont difficiles à définir quel que soit le domaine, et finalement assez subjectifs et vains, il y a quand même une confusion assez claire entre new wave et synth pop, au point qu’elle semble aujourd’hui formalisée ; « au départ la new wave était similaire au punk rock [et] elle a engendré d’autres genres [dont] la synth pop » lit-on sur Wikipedia. En fait le terme est employé en musique dès le début des années 1970 avec le Velvet Underground, mais revient surtout fin 1976 pour le différencier du punk, avec des groupes comme Buzzcocks. Il s’essouffle aux alentours de 1982 avec l’explosion de la synth pop menée par Gary Numan, mais le temps que ces phénomènes touchent d’autres pays, et sachant que les États-Unis avaient une définition différente (plus pop) de la new wave (Talking Heads, Blondie), ça a brouillé les cartes. Je vous conseille en tout cas de jeter un œil (ou plutôt une oreille) à la compilation Collectorama New Wave ; vous serez sans doute surpris.

Lire la suite

10 sons de rap français (ou belge) pour changer

Il y a déjà plus de trois ans – plusieurs liens de vidéos sont d’ailleurs morts entretemps – je publiais un article présentant vingt artistes que j’apprécie et qui me semblaient assez méconnus à l’époque ; certains d’entre eux ont bien percé depuis. Et j’avais découvert plusieurs d’entre eux grâce au Mouv’, radio reconvertie depuis quelques années au rap à la manière de Skyrock à une autre époque – cela fait donc deux fois que ça m’arrive ! Cependant, j’avais déjà changé de fréquence depuis longtemps lors du changement dans le cas de Skyrock, tandis que j’écoute toujours Le Mouv’, mais plus pour l’absence de pubs et pour les animateurs, et je regrette d’ailleurs davantage la disparition (ou du moins la diminution) de journalistes de qualité plutôt que la nouvelle programmation musicale. Ils ont en tout cas été beaucoup raillés à l’époque, car ce changement brutal (quoique préparé par la diffusion progressive de rap accessible comme Disiz ou Soprano) pouvait paraître un véritable suicide éditorial, et il est évident qu’ils ont dû perdre pas mal d’auditeurs sur le moment. Et pourtant, ils ont sans doute eu raison à long terme puisque les statistiques montrent bien que ce sont Niska, Damso et Cie qui trônent sur les premières places des différents classements de streaming…

Lire la suite

A (Brand-)New Order

New Order et Daniel Miller de Mute Records

Le (pas si) nouveau guitariste Phil Cunningham, le batteur Stephen Morris, Daniel Miller, le chanteur Bernard Sumner, la claviériste Gillian Gilbert et Peter Hook le nouveau bassiste Tom Chapman

Même si j’avais naturellement mentionné New Order dans mon premier article sur la musique, j’étais tout de même parvenu à évoquer pas moins de vingt artistes sans qu’aucun d’eux – ou presque pour la collaboration avec Hot Chip – ne soit réellement mon groupe préféré. Et à vrai dire, je n’avais pas spécialement l’intention de parler d’eux ici mais je ne m’attendais pas à ce qu’ils aient une actualité aussi chargée, et surtout susceptible d’intéresser d’autres personnes que leurs fans hardcore. Je me fourvoie peut-être totalement, mais j’ai l’impression que ce dixième album (douzième avec Joy Division) a un potentiel médiatique bien plus fort que les deux derniers pour diverses raisons que je vais expliquer ci-dessous ; le simple fait que la signature avec le label Mute ait été pas mal relayée est quand même un signe encourageant. Et puis mince ! C’est mon blog, je fais qu’est-ce que je veux !

Lire la suite

Alors, hasard ou réalité scientifique ?

voyance_par_tel

J’avais hésité avec le visuel de « Voyance discount » mais il était trop petit…

Je tiens sans doute cela de ma grand-mère maternelle et de ses ancêtres bretons, mais j’ai toujours été assez superstitieux. Non pas que j’aie peur des chats noirs (au contraire) ou que je ne passe jamais sous une échelle (au contraire) mais, comme la plupart des gens finalement, j’ai besoin de donner du sens aux choses et j’ai tendance à interpréter les évènements. Néanmoins, du fait de ma formation globalement scientifique, j’ai fini par apprendre que tout n’est que coïncidence. L’étude des probabilités m’a même montré qu’il y a souvent plus de chances qu’une coïncidence se produise que le contraire. Mais tout dépend aussi de ce que l’on appelle une coïncidence ; si on lance six fois un dé par exemple, on a plus de chances d’avoir au moins deux fois le même résultat que six résultats différents.

Lire la suite

Vingt artistes à découvrir (ou pas)

Olympia, John Maus, Metric, Editors, A Bigger Splash, The Crystal Method, Games, Hot Chip, Planet Funk, Christine and the Queens, Black Strobe, Johnny Marr, Stupeflip, Arcade Fire, Aline, Haim, Owlle, Small Black, FM Belfast et Sia

J’avoue avoir pas mal hésité à inaugurer cette rubrique parce qu’en un sens, je hais la musique. Entendons-nous bien ; j’adore l’écouter et je peux difficilement m’en passer, mais quand j’entends dire que la musique adoucit les mœurs, ça m’agace un peu parce qu’il n’y a rien de plus segmentant. Certes, les goûts varient aussi pour ce qui est du cinéma ou de la littérature, mais je crois que rien n’arrive à la cheville de la musique en termes de subjectivité. On a probablement tous connu ce moment de solitude lorsqu’on vient de dénicher une chanson géniale qu’on veut aussitôt partager avec la Terre entière parce qu’on se dit qu’il est impossible de ne pas avoir envie de balancer sa tête en l’écoutant. Sauf que la première personne à qui on la fait écouter fait une grimace un peu gênée… Je suis donc convaincu que la plupart d’entre vous n’aimeront pas la moitié des artistes ci-dessous. Mais comme il se trouve que je les ai presque tous connus par hasard, et que je ne remercierai jamais assez le « destin » de les avoir mis en travers de ma route, je me dis que si une seule personne peut avoir ne serait-ce qu’une seule révélation grâce à cet article, je serai déjà comblé.

Lire la suite